Les professeures

Francine Vallée

Crédits photo: Patrice Lamoureux

Francine Vallée


Francine Vallée est professeure et directrice artistique de l’Atelier depuis sa fondation en 1974 et est l’organisatrice principale des multiples spectacles qui ont été montés depuis plus de 40 ans. À partir de septembre 2000, elle assure la direction et devient administratrice bénévole. Aujourd’hui, elle occupe toujours ces trois postes.

Mme Vallée commence ses cours de ballet classique à 9 ans sous la direction de Diane D. de St-Pierre, à L’Atelier de Ballet Classique de Montréal. À l’âge de douze ans, elle se perfectionne en ballet classique, variations et pas de deux, auprès d’un nouveau professeur à l’Atelier de Ballet Classique de Montréal : Éric Hyrst, maître de ballet aux Grands Ballets Canadiens et chorégraphe.

Pour compléter sa formation, elle entreprend des études en danse de caractère (danses russes avec Camilla Malashenko et danses slaves avec Milenka Niederlova), en jazz avec Richard Silver des Ballets Jazz de Montréal et en flamenco avec Sarah Vincent. Elle poursuit son perfectionnement en danse en participant à des stages en tant que professeure en ballet classique et danse de caractère. Comme première soliste de 1966 à 1970 avec les Ballets Métropolitains du Canada, Francine Vallée se produit dans plusieurs grandes villes au Québec. Parallèlement à sa carrière de danseuse, elle enseigne le ballet autant sur la Rive Nord que sur la Rive Sud de Montréal.

Francine crée, en 1979, la compagnie Les Ballets Classiques Rive-Sud composée des élèves avancées de l’Atelier. Opérationnelle jusqu’en 1985, cette compagnie amènera Mme Vallée à chorégraphier une vingtaine de ballets qui seront présentés dans divers événements culturels du Québec. Parmi ses productions, la compagnie compte des extraits du Lac des Cygnes et des valses de Strauss, des chorégraphies sur la musique de plusieurs compositeurs comme Bach, Chopin, Schumann, Gershwin, Glazounov et le célèbre Boléro de Ravel.

Dans les années 80, Patinage Québec engage Mme Vallée à titre de professeure et chorégraphe pour plusieurs patineurs compétiteurs. Durant cette même période, elle offre également des stages d’été à ces patineurs partout en province.

Pendant 20 ans, elle enseigne la danse au Collège Durocher St-Lambert et de 2002 à 2012, elle est responsable des activités péripédagogiques au Pavillon St-Lambert.

Aujourd’hui, elle concentre son travail à L’Atelier de Ballet Classique de St-Hilaire dont elle en assure la direction, en plus d’y enseigner et d’organiser des spectacles. Discipline, ardeur au travail et passion pour la danse sont les principales qualités de Francine Vallée qui transparaissent dans son enseignement.

En mai 2015, elle a célébré avec fierté et enthousiasme les 40 ans d’existence de l’Atelier avec la tenue de deux spectacles mettant en valeur le talent de tous les élèves de l’Atelier. Pour l’occasion, Mme Vallée a présenté la deuxième édition du célèbre Boléro de Ravel.

En mai 2016, dans le cadre du 50e anniversaire de la ville de Mont-Saint-Hilaire, elle a orchestré un court spectacle où se produisaient quelques élèves avancées et adultes. La première partie démontrait l’évolution d’un cours de ballet, avec les exercices d’échauffement à la barre et le travail au centre avec pointes. La deuxième partie présentait des chorégraphies sur des œuvres musicales des 5 dernières décennies.

En mai 2018, l’Atelier de Ballet Classique de St-Hilaire fêtait sa 43e année d’existence avec un spectacle où tous les élèves étaient invités à présenter une chorégraphie qui ont touché le cœur de leurs parents et de leurs professeures.

En 2020, l’Atelier fêtera ses 45 ans… Un spectacle saura sûrement célébrer cet anniversaire de longévité! À suivre en mai 2020!

Roseline Quessy


Roseline Quessy a fait ses débuts en ballet classique en 1992 au Centre de la petite église de Saint-Eustache sous la direction de Martine Aubin. Elle y développe sa passion pour la danse tout en progressant sur le plan technique. En plus du ballet, elle y exerce le jazz, le moderne, la danse folklorique et la danse contemporaine. En 1998, Roseline entre à l’école Pierre Laporte en concentration Ballet. En 1999, elle transmet son savoir et sa passion aux plus jeunes en tant qu’aide-professeur. En 2000, elle enseigne la danse créative aux jeunes de 4 et 5 ans ainsi que le ballet jazz, en parascolaire, à l’école secondaire des Patriotes.
En 2001, elle fait partie des premiers membres de la troupe de danse de l`école InterDanse sous la direction de Martine Aubin. Elle participe à plusieurs spectacles en tant que chorégraphe et interprète.

Roseline a fait ses études en animation radio et télé. Elle est styliste et habille des artistes pour des galas tels que le Gala des Oliviers. Elle étudie maintenant en gestion des ressources humaines et travaille comme coordonnatrice des ressources humaines chez Éco Cuisine Design, une compagnie de refacing de cuisine et salle de bain.

Roseline se joint à l’équipe des professeures de l’Atelier de Ballet Classique de St-Hilaire en 2016 pour enseigner aux petits qui l’apprécient beaucoup. Elle participe au spectacle donné dans le cadre des festivités organisées pour le 50e anniversaire de la ville de Mont-Saint-Hilaire et sera de la partie pour souligner les 45 ans de l’Atelier en mai 2020.

Roseline Quessy

Crédits photo: Nicolas Bourque, LS Photography

Stéphanie Fournier Leduc

Crédits photo: Patrice Lamoureux

Stéphanie Fournier-Leduc


Stéphanie Fournier-Leduc a commencé ses cours à L’Atelier de Ballet Classique de St-Hilaire en 2000, encore toute jeune, sous la direction de Francine Vallée. Elle y développe sa passion pour la danse tout en progressant sur le plan technique. Depuis ses débuts, Stéphanie a participé aux spectacles de l’Atelier, ce qui lui a permis d’acquérir une expérience de scène.
En 2012, elle a l’occasion de transmettre son savoir aux jeunes élèves de l’Atelier à titre d’aide-professeure; elle devient professeure à l’automne 2013, rôle qu’elle considère unique et très enrichissant.
Sa participation au 40e anniversaire de l’Atelier en mai 2015 en tant que professeure et chorégraphe, lui a permis de vivre pleinement la préparation d’un spectacle sous toutes ses coutures.

Stéphanie a participé à des stages en garderie et a été animatrice au camp de jour estival de Mont-Saint-Hilaire; elle a ainsi enrichi son « baluchon » en matière de création et de compréhension du développement des besoins et des intérêts des enfants. Stéphanie est technicienne en éducation à l’enfance. Elle a obtenu son diplôme du CÉGEP de Saint-Hyacinthe en 2016.

Son intérêt pour la danse, sa fiabilité et son affection pour les jeunes danseurs font d’elle une excellente collaboratrice dévouée pour l’Atelier.

IsaBelle Paquette


IsaBelle Paquette est née à Saint-Bruno-de-Montarville. Elle commence l’apprentissage de la danse à 3 ans au Centre de danse Miranda Esmond-White. 

À 11 ans, IsaBelle se joint à l’École supérieure de danse du Québec afin de faire une formation en danse classique. Elle danse au sein de la compagnie Le Jeune Ballet du Québec pendant quatre ans, à titre de soliste dans des pièces classiques et contemporaines de chorégraphes d’ici et de l’Europe. En 2000, elle obtient son diplôme d’études collégial en danse avec mention de l’élève le plus prometteur de sa promotion. 

À 19 ans, IsaBelle est engagée aux Grands Ballets Canadiens de Montréal où elle danse pendant neuf ans et obtient le titre de soliste. Elle a la chance d’interpréter plusieurs rôles-titres et de danser les pièces de grands chorégraphes tels que Mats Ek, Jìrì Kylian, Balanchine, Fernand Nault, Stjin Celis, Ohad Naharin. La danse lui permet de faire le tour du monde (Corée du Sud, Europe, Afrique, Mexique, États-Unis) incluant le Canada et une grande partie du Québec.

IsaBelle poursuivit sa carrière d’interprète avec la compagnie Cas Public de 2012 à 2016, en tant que danseuse soliste, maîtresse de ballet et adjointe à la direction. Dans le cadre de son travail, elle mène des centaines d’ateliers scolaires pour tous les niveaux : maternelle, primaire, secondaire et collégial.
IsaBelle danse aussi pour le Ballet Ouest de Montréal dans les productions du Casse-Noisette depuis 2011 et interprète aussi la pièce Couples en 2017 dirigée par Claude Caron.

Très reconnaissante de son cheminement et des rencontres que la danse lui offre, IsaBelle ajoute l’enseignement de la danse en parallèle à sa carrière de danseuse professionnelle. Depuis 2011, elle enseigne le ballet, la technique des pointes, le jazz et la danse contemporaine dans différentes écoles de danse au Québec et en Ontario ainsi que pour la Compagnie Cas Public en 2012 et 2014.

Elle a été membre du Jury au Centre des Arts et des Lettres du Québec à quelques reprises ainsi que juge aux compétitions Reprezent et H2O. 

IsaBelle adore transmettre sa passion et ses connaissances. Possédant une formation et un diplôme de l’École Pro média en télévision et radio, IsaBelle participe à plusieurs entrevues télévisées et radiophoniques afin de promouvoir la danse.

En 2018, avec son conjoint Guillaume, ils participent au concours de danse télévisé RÉVOLUTION à TVA et gravissent les échelons jusqu’à la demi-finale.

IsaBelle fait partie du corps professoral de l’Atelier de Ballet Classique de St-Hilaire, depuis septembre 2016.

 

IsaBelle Paquette

Crédits photo: InfiniPix Studio


Sincères remerciements à ces professeures qui ont grandement contribué au succès de l’Atelier


Audrey-Anne Marsolais


Audrey-Anne Marsolais commence la danse à l’âge de 7 ans. En 2008, elle débute une formation en danse-étude avec l’École de danse de Québec pour ensuite continuer sa formation à l’École supérieure de ballet du Québec, où elle obtient son diplôme d’études collégiales en 2015.
Sur scène, Audrey-Anne a la chance de danser dans Casse-Noisette de Fernand Nault avec les Grands Ballets Canadiens de Montréal. Elle a fait partie des productions de Claude Caron avec la compagnie Ballet Ouest de Montréal et elle s’est aussi démarquée dans des rôles de solistes entre autres, dans le ballet Les Sylphides de Michel Fokine et la finale de Rossini Cards de Mauro Bigonzetti.
En tant qu’interprète, Audrey-Anne se fait remarquer par sa forte technique et sa grande persévérance. Pour elle, la danse doit tout d’abord passer par le plaisir et le partage.

L’Atelier de Ballet Classique de St-Hilaire remercie chaleureusement Madame Marsolais pour son travail auprès des jeunes danseurs de l’Atelier lors de la saison 2017-2018.

Audrey-Anne Marsolais

Crédits photo: Peter Morneau

Jessica Hébert

Crédits photo: Patrice Lamoureux

Jessica Hébert


Jessica Hébert a débuté le ballet classique alors qu’elle avait à peine trois ans, à l’école de danse Dimension Arts où elle participa à de nombreux spectacles annuels. En 2008, toujours passionnée de danse classique, elle poursuit sa formation à l’Atelier de Ballet Classique de St-Hilaire, charmée par l’esprit et les méthodes d’enseignement de l’Atelier. Ces années de danse avec la directrice Francine Vallée lui permettent de progresser sur le plan technique et de participer en tant qu’interprète aux différents spectacles.
En parallèle, Jessica se perfectionne en karaté. De 2009 à 2015, elle l’enseigne aux jeunes, tant durant l’année scolaire qu’en camps de jour estivaux. Ces expériences d’enseignement lui font découvrir une passion pour la pédagogie.
Jessica est bachelière en enseignement en adaptation scolaire et sociale au profil préscolaire/primaire de l’Université du Québec à Montréal et elle poursuit présentement des études de deuxième cycle en enseignement primaire à l’Université de Sherbrooke. Elle est heureuse de l’opportunité de combiner ses deux passions et de transmettre ses connaissances et le bonheur de danser à d’autres générations de jeunes ballerines.
Afin de partager sa passion de la danse tout en se perfectionnant en tant que chorégraphe, Jessica enseigne le ballet à temps partiel. De l’automne 2014 à mai 2018, elle donnait des cours aux Loisirs Gentilly de Longueuil en plus de s’occuper du volet ballet de la troupe – volet qu’elle a poursuivi en 2018 et 2019.

À l’automne 2016, elle a fait partie du corps professoral de l’Atelier de Ballet Classique de St-Hilaire. Son excellent travail auprès des jeunes de l’Atelier a toujours été grandement apprécié.

Chanie Quesnel Lebel


Chanie Quesnel Lebel a débuté ses cours de ballet à L’Atelier de Ballet Classique de St-Hilaire en 1997 sous la direction de Francine Vallée. Toute petite, elle s’est imprégnée de l’esprit de l’Atelier et a développé sa passion pour le ballet classique en progressant sur le plan de la technique et en participant à plusieurs spectacles en tant que chorégraphe et interprète.
Elle a commencé à transmettre ses connaissances aux jeunes ballerines de L’Atelier, en septembre 2010, ce qui s’est avéré pour elle une expérience très enrichissante.

En 2012, elle a terminé des études collégiales en danse et en sciences de la nature au Cégep de Saint-Laurent. Ce DEC lui a permis de perfectionner sa technique en ballet classique et en danse moderne, mais également d’enrichir son « coffre à outils » sur le plan de la création, de l’expérience de scène, de la rythmique et de la compréhension du corps.
En mai 2015, sa participation au 40e anniversaire de l’Atelier en tant qu’interprète de Pierrot et membre du comité organisateur, lui a fait vivre la préparation d’un spectacle sous tous ses angles.

L’obtention de son baccalauréat en génie chimique de l’école Polytechnique de Montréal l’amène à quitter l’enseignement à l’Atelier en mai 2016. Tous les jeunes danseurs qui ont appris avec elle se souviendront de sa douceur, de sa discipline et de sa passion. Ses collègues garderont en tête sa grande disponibilité et le plaisir de l’avoir côtoyée pendant ces années.

Chanie Lebel

Crédits photo: Patrice Lamoureux

Rosalie Famelart

Crédits photo: Simon Couturier

Rosalie Famelart


La danse est entrée dans la vie de Rosalie Famelart grâce à l’Atelier de Ballet Classique de Saint-Hilaire où pendant 15 ans, elle perfectionne cet art. Elle y enseignera le ballet durant cinq années.

Rosalie est diplômée de LADMMI en 2005 ; elle avait auparavant brièvement fréquenté l’École supérieure de danse du Québec et obtenu un diplôme en interprétation de la danse au cégep de Saint-Laurent. Elle a d’ailleurs été responsable de la troupe de danse de ce cégep. Rosalie a pris part à des formations en danses latines au Chili et en Argentine, a appris certaines disciplines du cirque et a suivi un entrainement en danses urbaines.
Elle est membre fondatrice du collectif Breakelinas que l’on peut voir en spectacle depuis quelques années au Festival Quartiers danses à Montréal. Elle a été formatrice en danse moderne au panquébécois du concours Secondaire en spectacle en 2009 et juge des finales régionales de Montréal du concours Cégeps en spectacle en 2010. Elle est membre de la ligue d’impro-mouvement Les Imprudanses depuis 2008.
Rosalie gagne le Concours national des Arts de la scène, Cégeps en spectacle, en 2001 avec le collectif Si pailles, si rondes, dont elle est membre fondatrice.
Elle interprète plusieurs de ses créations en tournée au Québec et jusqu’en France, à l’Université Lumière de Lyon II. Elle profite de son passage à Lyon pour faire un stage en technique Cunningham, auprès de danseurs malentendants, avec la chorégraphe Kilina Crémona, ancienne répétitrice de Merce Cunningham.
Son parcours professionnel l’amène à danser avec plusieurs chorégraphes tels que Normand Marcy, Geneviève Gagné, Emily Honegger, Soraïda Caron et Julie Duguay… Elle danse dans la compagnie Floor Rider & Tonik ainsi que dans Loops la dernière création d’Ismaël Mouaraki, chorégraphe de la compagnie Destins Croisés.

Rosalie enseigne le ballet classique et la technique de pointes; elle est spécialisée en enseignement de la danse aux acteurs et membres du Théâtre Marmot Marmots, pour lequel elle fait des chorégraphies de marionnettes dansantes.

Stéphanie Thellen


Stéphanie Thellen découvre sa passion pour la danse en 1979 à l’Atelier de Ballet Classique de St-Hilaire. Pendant 27 ans, elle poursuit sa formation auprès de Francine Vallée, la directrice artistique et professeure de l’Atelier. De 1998 à 2008, Stéphanie y enseigne le ballet et par le biais de plusieurs stages et cours, elle se perfectionne en jazz, en moderne et en contemporain.

En 2001, Stéphanie devient propriétaire, directrice et professeure de l’école de danse Movimento. En plus d’enseigner, elle fonde une troupe de danseurs avancés qui participe, au fil des années, à plusieurs événements festivaliers : Festival des Arts de Saint-Sauveur, Festival des Montgolfières, Festival Juste pour Rire. D’ailleurs, cette troupe obtient trois fois le prix du jury au Festival International de danse Encore à Trois-Rivières : en 2001, 2003 et 2004.

Stéphanie est aussi chorégraphe et danseuse pour le Cirque Fantastic Concept depuis 15 ans, ce qui l’amène à côtoyer plusieurs artistes de cirque de haut calibre et à voyager un peu partout dans le monde.
En décembre 2001, Stéphanie participe à la réalisation du vidéo-clip Twilight du groupe Mere Mortals, avec Moment Factory. Elle y incarne le rôle principal, à titre de danseuse comédienne.
En 2002, Stéphanie enseigne la danse à l’École Nationale de Cirque de Montréal.
En 2010, c’est aux élèves en interprétation théâtrale à l’école de théâtre professionnelle du Cégep de Saint-Hyacinthe qu’elle partage ses connaissances en danse.
Son dernier grand projet est le court métrage PAS réalisé par Frédérique Cournoyer-Lessard en 2013 où elle signe les chorégraphies et y incarne un des rôles principaux.

La fusion de différents styles de danse pour lesquels Stéphanie Thellen a acquis une formation, le dévouement, la passion, la recherche et les rencontres sont pour elle un mode de vie et une aspiration continuelle vers la création. Les élèves de l’Atelier qui ont eu la chance de l’avoir comme professeure s’en souviendront longtemps. Parfois encore, elle revient à ses anciennes amours et donne quelques ateliers ou monte une chorégraphie pour le plus grand plaisir des élèves avancées de l’Atelier.

Stéphanie Thellen

Crédits photo: